Mois : mai 2017 Page 1 sur 16

NIMES, LES TOROS DE JUAN BAUTISTA

L’incomprĂ©hensible aveuglement.



Que faut il faire pour Ă©mouvoir le public et la prĂ©sidence madrilĂšne si on est torero mexicain ?Avant hier Joselito Adame, LE torero du Mexique s’il en est, a tout tentĂ© face Ă  un toro armĂ© comme un cuirassĂ©, il s’est plantĂ© devant lui, droit et le menton dans le jabot, les deux mains tenant la muleta devant lui, faisant passer et repasser l’animal sans bouger d’un centimĂštre. Suivirent des sĂ©ries d’un sĂ©rieux incontestable et d’une honnĂȘtetĂ© parfaite. Il termina son « travail » muletero (on est Ă  Madrid, ici on travaille quand on torĂ©e), offrit son corps aux cornes dans des bernardinas sans reproche.

LES TOROS DE VIC DANS LES CORRALS


Les novillos de Raso de Portillo, quatre d’entre eux seront combattus en ouverture de la Feria le samedi 3 juin Ă  11 heures par les novilleros Mario Palacios et Miguel Ángel Pacheco en mano a mano.


DĂ©barquement de l’impressionnant lot de Dolores Aguirre qui sera lidiĂ© pour la premiĂšre corrida de la Feria de Vic Fezensac le samedi 3 juin Ă  18 heures. Pour les affronter, un cartel composĂ© de Paulita, Octavio ChacĂłn et Alberto Lamelas.


Vic Fezensac. Les toros de la corrida concours du dimanche 4 juin Ă  11 heures. Tendero de Miura. Gastador de Valverde
Tacholero de Cuadri. Español d’Oliveiras Irmaos, « Matajacas » de ValdellĂĄn, « Jardinero » de Los Maños. Une corrida concours qui sera lidiĂ©e par Domingo LĂłpez Chaves, Morenito de Aranda et Michelito.


Débarquement à Vic Fezensac des toros de la ganadería portugaise de Palha. Ces toros seront combattus lors de la corrida du dimanche 4 juin aprÚs-midi par les matadors espagnols Alberto Aguilar, Emilio de Justo et Rubén Pinar.


Toros d’AlcurrucĂ©n dans les corrales qui seront lidiĂ©s en clĂŽture de la Feria de Vic Fezensac le lundi 5 juin Ă  17 heures par Curro DĂ­az, Juan Bautista et Manolo Vanegas qui prendra son alternative.

ARANJUEZ



Plaza de toros de Aranjuez, Madrid. Corrida de toros de San Fernando.

Toros de Juan Pedro Domecq, NĂșñez del Cuvillo et Garcigrande.

Pepe Luis VĂĄzquez, pitos et ovation

JosĂ© Antonio « Morante de la Puebla”, palmas et oreille.

JuliĂĄn LĂłpez « El Juli”, Oreille et oreille.

MADRID, LA NOVILLADA

Madrid, mardi. Feria de San Isidro. Deux tiers.

Novillos de Montealto. Bien presentĂ©s inĂ©gaux de type. Nobles, maniables avec de la mobilitĂ©. Le 5Ăšme applaudi Ă  l’arratsre.

Leo Valadez, silence aprĂšs avis et silence aprĂšs avis;
Diego Carretero, silence et ovation et saluts;
Andy Younes, silence et silence.

Vic: débarquement des toros de Palha


vidéo Féria TV

MADRID, LUNDI

Madrid. Lundi. Feria de San Isidro. Deux tiers.

Toros de José Luis Pereda.

Morenito de Aranda, silence et silence;
Ivån Fandiño, ovation et saluts et silence;
Gonzalo Caballero, ovation et saluts et vuelta al ruedo aprĂšs avis.

A la fin du paseo on a gardĂ© une minute de silence Ă  la mĂ©moire de VĂ­ctor Barrio, qui aurait fait ce lundi ses trente ans et on a cĂ©lĂ©brĂ© aussi l’anniversaire de sa derniĂšre prestation Ă  Las Ventas.

Ensemble bien prĂ©sentĂ© mais de maniĂšre inĂ©gale, noble mais sans classe, mobile mais sans transmission. Morenito de Aranda brinda son premier toro au ciel en mĂ©moire de Victor Barrio. Il avait attendu l’animal Ă  puerta gayola.Estoconazo de Gonzalo Caballero Ă  son premier toro (sin puntilla) et Ă  son second devant lequel il se montra trĂšs courageux tirant d’estimables derechazos. Émouvant final par manoletinas. Le toro tarda Ă  tomber et l’oreille promise se transforma en vuelta al ruedo. Ivan Fandiño a reçu son second toro a puerta gayola. Il a Ă©tĂ© blessĂ© Ă  la main: incision du quatriĂšme doigt de la main droite pronostic lĂ©ger.

MERCI MAÎTRE…



No comment…

TOROS DE NIMES


03/06/2017
Toros de La Quinta para Rafaelillo, Manuel Escribano, RomĂĄn.

PAULITA SE BLESSE A L’ENTRAINEMENT

Le matador de toros aragonais Antonio Gaspar Paulita Ă©tĂ© touchĂ© hier matin par une cornada de deux trajectoires de 10 et 20 cms de profondeur dans la cuisse gauche avec comme consĂ©quence des destructions musculaires; La blessure s’est produite alors qu’il tientait Ă  Azpeitia. Antonio a Ă©tĂ© soignĂ© dans un premier temps sur place. Mais c’est le chirurgien des arĂšnes de Saragosse le professeur Val-Careres, un des meilleurs chirurgiens taurins qui a dĂ©tectĂ© l’importance de la blessure. Paulita semble Ă©voluer favorablement et moralement pour son rendez-vous vicois de samedi an compagnie d’Octavio Chacon et Alberto Lamelas face aux redoutables Dolores Aguirre. Souhaitons au torero d’Alagon un prompt rĂ©tablissement: nous l’attendons avec beaucoup d’intĂ©rĂȘt.

Page 1 sur 16

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés