Mois : mai 2019 Page 1 sur 17

Une corrida de Tardieu en Espagne

Santa Cruz de Mudela (Ciudad Real).  . Corrida de San Marcos. Toros de Tardieu, bien pr√©sent√©s et  donnant du jeu. 

Esa√ļ Fern√°ndez, deux oreilles et oreille; 

Filiberto, silence et silence;

¬†Aitor Dar√≠o ‚ÄúEl Gallo‚ÄĚ, ovation ¬†et oreille

Cordoba: belle faena de Finito

C√≥rdoba.   Feria de la salud. Toros de Juan Pedro Domecq, faibles et manquant de race  

Finito de C√≥rdoba, ovation avec salut et oreille avec p√©tition et avis ; 

Morante de la Puebla, silence et silence;

 El Juli, oreille et ovation avec salut.

 Entr√©e: Media plaza.  

Madrid: une oreille pour Paco Ure√Īa

Madrid.  . Feria de San Isidro. Toros de Alcurruc√©n, bien pr√©sent√©s , in√©gaux de comportement, les 2nd et 5√®me avec plus de possibilit√©s

David Mora Alcurrucen MADRID 31 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

David Mora, palmas et silence; 

Paco Urena Alcurrucen MADRID 31 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Paco Ure√Īa, silence et oreille; 

Paco Urena Alcurrucen MADRID 31 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

√Ālvaro Lorenzo, silence et silence. 

Entrée: Lleno

Angel Otero Alcurrucen MADRID 31 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Salut de Angel Otero au premier

L’ ARTISTE PEREZ FINCIAS √Ä VIC

L’artiste peintre espagnole Maria P√©rez Fincias exposera aux ar√®nes de Vic-Fezensac √† partir du jeudi 6 juin jusqu’au lundi de Pentec√īte. Elle y pr√©sentera ses derni√®res Ňďuvres taurines. Parmi elles, des toros au campo dans une atmosph√®re particuli√®re, avec des tons, des lumi√®res tr√®s suggestives o√Ļ les aficionados pourront reconna√ģtre, par leur trapio et leur attitude, des √©levages majeurs comme Victorino ou Fuente Ymbro, entre autres.

C√īt√© toreo, on sera g√Ęt√© avec des instants magiques de Jos√© Tom√°s, Morante ou encore Roca Rey, revus et r√©interpr√©t√©s par cette artiste singuli√®re originaire de la r√©gion de Zamora.

Saint Etienne du Grès

Deux oreilles pour El Adoure√Īo (rese√Īa √† suivre)

Cordoba: réapparition de Ferrera

C√≥rdoba.  . Feria de la Salud. Toros de Virgen Mar√≠a

Antonio Ferrera, vuelta al ruedo avec pétition, un avis et oreille;

 Emilio de Justo, ovation avec salut, ovation avec salut  ;

Ginés Marín, oreille, palmas

Entrée:   un quart .

Madrid: Sang et lumières

Madrid.  . Feria de San Isidro. Toros de Adolfo Mart√≠n. Bien pr√©sent√©s , s√©rieux  et donnant du jeu avec un tr√®s bon cinqui√®me et  les encast√©s quatri√®me et sixi√®me

Manuel Escribano Adolfo Martin MADRID 30 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Manuel Escribano, un avis et silence ,  herido; 

Roman Adolfo Martin MADRID 30 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Rom√°n, salut, palmas avec deux  avis √† celui tu√© pour Escribano , un avis et oreille  ;

Andrés Roca Rey photo De Marchi

Roca Rey, silence ,  salut avec  avec p√©tition. 

Entr√©e: Lleno de ¬ę¬†No hay billetes¬†¬Ľ

Si ce fut un jour de gloire peut-√™tre la meilleure journ√©e de cette San Isidro de bon niveau, on le doit d‚Äôabord aux toros d‚ÄôAdolfo Martin, dont le fer ornait le centre du ruedo. Tr√®s arm√©s, bien dans le type, sans exc√®s de poids, ils procur√®rent, pour quatre d‚Äôentre eux, un jeu passionnant et dangereux. Le second fut une v√©ritable alima√Īa et sortit sous les sifflets, le troisi√®me, incommode, ne se pr√™tait pas non plus au succ√®s, le premier, quatri√®me, cinqui√®me et sixi√®me avaient leurs quartiers de noblesse. Sans se livrer excessivement sous le cheval, ils se r√©v√©l√®rent par la suite dans des charges violentes, se retournant rapidement apr√®s chaque s√©rie o√Ļ ils se livraient avec rage sous la muleta. R√©p√©tant avec mobilit√©, ils touch√®rent les spectateurs dans une ar√®ne pleine comme une bonbonni√®re.

Les trois toreros se comport√®rent comme des h√©ros face √† ces tigres qui pouvaient donner beaucoup √† condition de se livrer ; c‚Äôest-√†-dire de se la jouer. C‚Äôest ce que firent les trois jeunes gens au risque de la grave blessure. Ce fut donc un spectacle total, prenant, √©mouvant. Manuel Escribano partit les deux fois √† portagayola et banderilla avec enthousiasme, la derni√®re paire au fil des barri√®res lui valut une √©norme ovation. Ce quatri√®me toro avait de belles qualit√©s pour le torero, transmettant beaucoup. Le torero de Gerena joua le tout pour le tout et son entrega, la qualit√© de son toreo aussi mit le public avec lui. Il souriait alors de cette reconnaissance, lui qui n‚Äôa pas souvent √©t√© √† pareille f√™te.  Exc√®s de confiance ? Scandaleusement siffl√© par une partie du public, Manuel se fit m√©chamment prendre par l‚ÄôAdolfo en fin de faena et √©vacu√© rapidement par la cuadrilla vers l‚Äôinfirmerie dans une atmosph√®re de drame. Son courage et sa g√©n√©rosit√© sont √† saluer.

Le franco-valencien, Roman se r√©v√©la √† son second passage lui aussi et sans doute toucha-t-il le meilleur de l‚Äôenvoi. Le franco-valencien le consentit  sans h√©siter. On vit alors les qualit√©s ce remarquable animal plongeant dans le leurre et qui sans cesse demandait les papiers. Le jeune homme impavide face au frontal astifino ne c√©da jamais et sut obliger le toro d‚ÄôAdolfo qui fit alors l‚Äôavion des deux bords. Tr√®s bon moment r√©compens√© par une oreille malgr√© une √©p√©e l√©g√®rement d√©fectueuse. Dommage que l‚Äôon ne donne pas plus d‚Äôopportunit√©s en France √† ce jeune homme qui paie comptant.

Apr√®s ces moments inou√Įs, tout le monde attendait Andr√©s Roca Rey. Allait-il l√Ęcher l‚Äôaffaire ? Lui qui a pr√©tention de mandar en el toreo, de commander, de se placer au-dessus de ses coll√®gues et de dominer le circuit de devenir la figure incontournable qui relancerait une machine us√©e, pouvait-il atteindre l‚Äôintensit√© des deux pr√©c√©dentes faenas ? Disons-le nettement oui ! Sans aucun doute ! Sortit alors, √† nouveau, un bon toro d‚ÄôAdolfo et le jeune p√©ruvien montra que ses pr√©tentions √©taient justifi√©s. Il s‚Äôengagea √† 100% ; donnant le maximum, se livrant sans retenue pour une faena expos√©e, profonde qui toucha d‚Äôembl√©e le public. L‚Äô√©p√©e tomb√©e (apr√®s un pinchazo) n‚Äôemp√™cha les tendidos unanimes de demander une oreille qu‚Äôil n‚Äôobtint pas. Madrid, on le sait a d√©sormais son propre r√®glement. Peu importe d‚Äôailleurs cette mesquinerie pr√©sidentielle n‚Äôenl√®ve rien √† la grandeur d‚ÄôAndr√®s.  

Pierre Vidal

PARTE DE ESCRIBANO.- ‚ÄúHerida por asta de toro en cara interna 1/3 medio muslo izquierdo con una trayectoria hacia externo craneal y posterior de 25 cm que produce destrozos en musculatura aductora, vasto interno, contusiona vena femoral, lesiona colaterales, rodea cara posterior de f√©mur y alcanza cara posterior 1/3 superior del muslo. Es intervenido en la Enfermer√≠a de la Plaza de Toros. Se traslada a Cl√≠nica Fraternidad Muprespa Habana. Pron√≥stico: Grave. Fdo: Dr. M√°ximo Garc√≠a Leirado‚ÄĚ.

PARTE DE ROM√ĀN.- ¬ę¬†Herida por asta de toro en regi√≥n gl√ļtea izquierda de 5 cm, hacia l√≠nea media que lesiona fascia superficial y gl√ļteo mayor. Pron√≥stico leve, que no le impide continuar la lidia. Es intervenido bajo anestesia local. Fdo: Dr. M√°ximo Garc√≠a Leirado¬†¬Ľ.

El Adoure√Īo demain √† Saint Etienne du Gr√®s

Yannis remplacera Michelito pour la corrida organis√©e √† l’occasion des trente ans de l’alternative de Michel Lagrav√®re.

De toute l‚Äôhistoire de la tauromachie espagnole pratiqu√©e en France, le d√©partement du Gers abrite deux matadors de toros : le plus ancien, Michel Lagrav√®re de Vic-Fezensac et le plus jeune El Adoure√Īo de Nogaro.

Michel Lagrav√®re a programm√© de f√™ter ses 30 ans d‚Äôalternative jeudi 30 mai, jour de l‚Äôascension, √† Saint Etienne du Gr√®s, dans le d√©partement des Bouches du Rh√īne. Il souhaitait f√™ter cet anniversaire en famille, c‚Äôest-√†-dire accompagn√© de ses deux fils toreros, mais le plus √Ęg√© ne peut s‚Äôy rendre. La place a donc √©t√© propos√©e au deuxi√®me matador de toros gersois pour remplacer Michelito lors de ce festival taurin.
Michel Lagrav√®re sera donc accompagn√© d‚ÄôEl Adoure√Īo, El Galo, Adam Samira et Tristan, face √† cinq novillos de Fran√ßois Andr√©.

Belle opportunit√© de substitution pour El Adoure√Īo de d√©marrer la saison en public, en France, en ce jour de l‚Äôascension‚Ķ

Informations compl√©mentaires sur : www.eladoureno.com ¬Ľ

(communiqué)

Madrid: une oreille de poids pour Emilio de Justo

Madrid.  . Feria de San Isidro. Toros de Victorino Mart√≠n d√©cevants √† l‚Äôexception du bon mais faible sixi√®me 

Octavio Chac√≥n, silence , un avis et  pitos  ; 

Octavio Chacon Victorino Martin MADRID 29 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Daniel Luque, un avis et ovation avec salut, un avis et silence; 

Daniel Luque Victorino Martin MADRID 29 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Emilio de Justo, silence, une oreille. 

Emilio de Justo Victorino Martin MADRID 29 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Entrada: 22000 personnes.  

Angel Gomez Victorino Martin MADRID 29 MAI 2019 © Ferdinand De Marchi

Salut de Morenito d’Arles et Angel Gomez au sixième.

Les trois toreros brind√®rent leur toro au rois √©m√©rite, Juan Carlos 1er qui vient de cesser d’ exercer ses fonctions officielles.

Corrida spectaculaire de Victorino qui avait un sourire √† la bouche √† la sortie, on comprend pourquoi. Un lot tr√®s arm√©, bien dans le type de la maison et sans exc√®s de poids, ce qui a caus√© quelques protestations des int√©gristes. 4 toros de bons jeu dont deux sup√©rieurs: les derniers et le second ovationn√© √† l’arrastre. Le premier dans son comportement d√©fensif a plu aux toristes et fut applaudi par une minorit√©. C’est √† la muleta que ses fr√®res se sont r√©v√©l√©s, mettant une grosse pression sur les toreros, tout en se laissant faire si on les consentait v√©ritablement, comme ce fut le cas pour le dernier de la bande.

Ni Antonio Chacon, le moins bien loti, ni Daniel Luque ne parvinrent √† imposer leur loi, si ce n’est lors de courts moments, d√©bord√©s par la caste de ces animaux. Ils eurent de brefs passages montrant qu’ils avaient un solide bagage, l’un et l’autre mais ils se montr√®rent en dessous des adversaires.

Le v√©ritable h√©ros de la soir√©e fut Emilio de Justo qui montra son entrega et son exp√©rience de ce sang au comportement si compliqu√© dans l’enthousiasme g√©n√©ral lors du dernier toro. Il sut canaliser la sauvagerie du Victorino s’engageant totalement. Comme son toreo, bas√© sur un solide officio transmet plus que les temporadas pr√©c√©dentes, il emballa l’affaire et les ol√©s surgirent des tendidos madril√®nes enflamm√©s. L’√©p√©e tomb√©e n’emp√™cha pas le succ√®s et Emilio coupa une ¬ę¬†grosse¬†¬Ľ oreille.

PV

Nuit des chevaux et des taureaux à Milhaud

Page 1 sur 17

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés