Mois : mai 2021 Page 1 sur 17

Tobarra, « Alambrisco » « para las vacas! »

Plaza de toros de Tobarra (Albacete). Corrida del DĂ­a de Castilla-La Mancha. Trois quart d’entrĂ©e de la jauge Covid. Toros de El Pilar, le second, ‘Alambrisco‘, n° 134, meano, bragado, gargantillo, a Ă©tĂ© graciĂ©. Le troisiĂšme a Ă©tĂ© ovationnĂ© Ă  l’arrastre. Corrida tĂ©lĂ©visĂ©e par CMMTV

 UCEDA LEAL, oreille et silence.

JOAQUÍN GALDÓS, deux oreilles et la queue (il a fait la vuelta sans les trophĂ©es), et oreille.

DIEGO CARRETERO, oreille et pétition de la seconde et deux oreilles.

Envoi remarquable de Moises Fraile qui restera dans les annales pour son ensemble, sa prĂ©sentation homogĂšne qui n’aurait pas dĂ©parĂ© dans certaines arĂšnes de premiĂšre catĂ©gorie, mais surtout pour son jeu. Le second toro « Ambrisco » qui est rentrĂ© aux corrals vivant grĂące Ă  sa noblesse s’est mis en Ă©vidence par sa capacitĂ© Ă  rĂ©pĂ©ter et Ă  humilier et Ă  sa franchise. Il partait de loin sans se lasser et, sans que le torero ne la provoque, le public dans un enthousiasme unanime a demandĂ© la grace qu’il a fini par obtenir. Rappelons que, selon le rĂšglement la grĂące des toros est interdite dans des arĂšnes de troisiĂšme catĂ©gorie comme Tobarra. Notons aussi qu »Ambrisco » fut discret sous le cheval. Il ne se rĂ©vĂ©la qu’au troisiĂšme tiers mais lĂ  ce fut un festival sensationnel qui a conduit le prĂ©sident Ă  dĂ©roger Ă  la rĂšgle. Les rĂšgles ne sont-elles pas faĂźtes pour ĂȘtre transgressĂ©es?

ElĂ©gance d’Uceda Leal qui fĂȘte cette annĂ©e ses 25 ans d’alternative sans se lasser ni nous lasser. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Pas d’effets chez Uceda qui opte pour la sobriĂ©tĂ© et qui connaĂźt, on l’a vu parfaitement les qualitĂ©s mais aussi les dĂ©fauts d’une ganaderia qu’il connaĂźt parfaitement. Ses Ă©pĂ©es sont foudroyantes.

Joaquin Galdos a touchĂ© la timbale avec « Alambrisco » peut-ĂȘtre le meilleur toro qui soit sorti cette temporada. Pour le torero en tout cas. A la diffĂ©rence de son compatriote, AndrĂ©s, Galdos n’en fait pas des tonnes, il est mĂȘme souvent excessivement discret. Notant tout de suite les qualitĂ©s de l’opposant, il proposa un quite en vĂ©roniques splendide. A la muleta, il ne fit rien de dĂ©magogue pour provoquer le succĂšs. Son toreo sobre, exĂ©cutĂ© par le bas, dans le bon rythme, conduit sans heurts des deux cĂŽtĂ©s a parfaitement mis en valeur les qualitĂ©s de son opposant dont il obtint la grĂące sans Ă  avoir recours Ă  ces thĂ©Ăątralisations pĂ©nibles, habituelles dans ces circonstances. Moins de transmission de son second opposant, ne l’empĂȘcha pas de lui couper l’oreille aprĂšs une estocade sin puntilla. Le pĂ©ruvien est en bourre!

Diego Carretero, peu expĂ©rimentĂ©, avait Ă  faire Ă  rude partie dans ce contexte triomphal. Il jouait gros aussi le torero de la tierra, rangĂ© parmi les modestes. Il alla donc por todas en dĂ©butant par des largas de rodillas. Il tomba lui aussi sur deux bons opposants, le troisiĂšme surtout. Il inscrivit alors son toreo dans un style plus classique Ă©vitant les fioritures inutiles comme l’avait fait Galdos avant lui. Sans convaincre vĂ©ritablement, il montra une certaine soliditĂ© dans ses dispositions et une sobriĂ©tĂ© de bon goĂ»t. Tout cela fut bien payĂ©.

Mais le fait du jour demeure l’exceptionnel combat d’Alambrisco qui a gagnĂ© le droit de passer sa vie Ă  paresser dans les cercados de la dehesa et de monter autant de vaches qu’il voudra ou pourra. Qui a dit que nous rĂ©servions un sort cruel aux animaux?

Pierre Vidal

Gamarde

Au Mexique…

Apizaco, Tlax.- Monumental Rodolfo RodrĂ­guez « El Pana ». Trois quarts d’entrĂ©e de la capacitĂ© autorisĂ©e (environ 2 200 personnes), par un aprĂšs-midi ensoleillĂ©, avec des
rafales de vent intermittentes.

Taureaux García Méndez, bien présentés, avec un jeu varié, le 2e a été récompensé avec un arrastre lent
Arturo MacĂ­as: applaudissements et oreille.
Diego Silveti: Oreille et palmas.
Luis Ignacio Escobedo: Applaudissements et silence aprĂšs trois avertissements.

Tonalå, Jal.- Cortijo « Los Fernåndez ». SixiÚme et derniÚre corrida. Pleine de la capacité autorisée.

Cinq novillos de San Pablo, bien présentés, avec un jeu varié. P
Jairo LĂłpez: Ovation.
Alejandro Adame: Silence aprĂšs avertissement et silence aprĂšs deux avertissements.
Juliån Garibay: Silence dans son lot et pour le 5° de regalo.

Diego Prieto coupe deux oreilles Cortijo »San Marcos »

Aguascalientes, Ags.- Cortijo « San Marcos ». Plein de la capacité autorisée (environ 500
personnes) p

Novillos de Puerta Grande,

Pedro Bilbao: Ovation.
Juan Pedro Herrera: Palmas.
Daniel Prieto: Deux oreilles.
Juan del Castillo: Oreille.
Joel Castañeda: Oreille.
Prieto a remporté le trophée mis en jeu.

Cadereyta, NL- Trois quarts de capacitĂ© d’entrĂ©e autorisĂ©s.

Cinq Novillosde La Playa, bien présentés, Le 6Úme a été gracié.
Emmanuel Cuenca: Palmas.
Enrique de Ayala: Silence aprĂšs deux avis.
Diego Garmendia: Oreille avec demande.
LĂĄzaro RodrĂ­guez: indulto

Le novillo graciĂ© s’appelle « Indio », numĂ©ro 67, choreado noir, avec 435 kilos. À la fin du combat du 5, RodrĂ­guez a fait le tour des arĂšnes avec les frĂšres Alonso et Teresa Quijano, Ă©leveurs de La Playa.


Jilotzingo, Mex.- Cortijo « Los Ibelles ». TroisiÚme corrida de la saison. Bonne entrée de
la capacité autorisée, par un aprÚs-midi ensoleillé et chaud. Taureaux de Las
Huertas, de présentation correcte, avec un comportement varié.
Manolo Serna: Palmas.
Eduardo Soriano: Ovation.
Juan Gómez « Dinastía »: Oreille.
Diego Torres: Palmas.


I

Vuelta de la reconstruccion Ă©quatorienne

Roberto Rivera, « Riverita », Juan Francisco Hinojosa et MartĂ­n Campuzano ont coupĂ© une oreille lors de la premiĂšre cĂ©lĂ©bration de la vuelta de reconstruction de l’Équateur 2021, qui s’est dĂ©roulĂ© ce samedi Ă  PujilĂ­, province du Cotopaxi.
La Plaza San Buenaventura dans cette ville des montagnes Ă©quatoriennes avait une capacitĂ© autorisĂ©e d’environ 500 personnes).

Toros de Vistalegre
.
« Riverita », Hinojosa et Campuzano ont coupé une oreille chacun. José Antonio
Bustamante a perdu un trophée au descabello,.

Montoro

Montoro dimanche.

Novillos de RocĂ­o de la CĂĄmara

Image

José Ruiz Muñoz, vuelta et 2oreilles,

Image

Rocio Romero oreilles et 2 oreilles

Manolo Vasquez 2 oreilles et oreille

Miuras en Llerena

Llerena, Badajoz. Dumanche- Toros et novillos de Hijos de Eduardo Miura Fdez et Sociedad AgrĂ­cola Couto de Fornilhos. Casi lleno de l’aforo autorisĂ©

Image

Octavio ChacĂłn, oreille et oreille

Manuel Escribano, ovation et oreille

JesĂșs Diez « El Chorlo », deux oreilles et silence.

Tomelloso sérieuse blessure de Javier Tornay

Tomelloso (Ciudad Real), dimanche. Corrida de bienfaisance.

toros de VĂ­rgen MarĂ­a et Santa Ana.

LĂłpez SimĂłn, palmas et deux oreilles; 

David de Miranda, oreille aprĂšs avis et oreille

 Antonio Linares, oreille et deux oreilles.

Image

Le banderillero Francisco Javier Tornay a Ă©tĂ© blessĂ© par le cinquiĂšme cornada de deux trajectoires importantes Ă  la cuisse gauche. Selon TĂ©lĂ©madrid il est hors de danger. La corrida a fait forte impression dans son ensemble.

Aranjuez

Plaza de toros de Aranjuez (Madrid). Dimanche. Lleno de ‘No hay billetes’, aforo limitĂ©. Seconde de la Feria de San Fernando..

Toros de NĂșñez del Cuvillo, 

Image
Morante a bandérillé sans beaucoup de succÚs le quatriÚme (photo dr)

MORANTE DE LA PUEBLA, oreille et ovation.

DANIEL LUQUE, deux oreilles et oreille

Image

Andrés ROCA REY, oreille et deux oreilles aprÚs avis.

Castelnau-RiviĂšre-Basse annule sa novillada concours

Le club taurin de Castelnau-RiviĂšre-Basse vient d’annoncer que pour la seconde annĂ©e consĂ©cutive, il n’organiserait pas la novillada concours sans picador qui opposait des Ă©levages français provenant pour une partie importante des ganaderias du sud-ouest. C’est pour des raisons techniques que le club de Castelnau a renoncĂ© comme de nombreuses autres « petites » arĂšnes du sud-ouest, ce qui pose le problĂšme grave de la pĂ©rennitĂ© de la tauromachie espagnole dans ces petites communes. Cette annĂ©e le club de Castelnau voulait ajouter Ă  sa traditionnelle novillada un festival qui devait rĂ©unir des toreros andalous et aquitains. Il a du renoncer, cette fois encore. Le club a nĂ©anmoins dĂ©cidĂ© d’organiser la traditionnelle course landaise des fĂȘtes qui aura lieu le 9 aoĂ»t. Dans ce cadre une tienta se dĂ©roulera dans des modalitĂ©s Ă  prĂ©ciser.

Monterrey ( Mexique), nouveau départ

Page 1 sur 17

© 2022 Corridasi - Tous droits réservés