Mois : septembre 2021 Page 2 sur 15

Nouvelle défaite des antis

Nouvelle victoire judiciaire : le tribunal administratif de Pau déboute et condamne aux dépens l’association « Les gamelles du coeur » qui prétendait interdire la feria de Parentis des 2 et 3 octobre.

La jurisprudence encore consolidée…

(communiqué UVTF)

Opération « jeunes » à Bouillargues

Peut être un dessin animé de 1 personne, livre et texte

Des azulejos décoratifs d’Emilio de Justo aux quatre coins de Madrid…

edj28h

Au travers de ses réseaux sociaux, le torero Emilio de Justo a voulu présenter l’œuvre illustrant son engagement du samedi 2 octobre à la Plaza de toros de Las Ventas.Une œuvre inspirée des azulejos si caractéristiques des rues madrilènes et de la façade des arènes venteñas. L’azulería urbaine à Madrid est une tradition très caractéristique de la ville et une manière appuyée de comprendre l’importante culture de la capitale espagnole.Ces manifestations décoratives et architecturales nous ont servi pour donner vie au cartel d’Emilio de Justo à Las Ventas. Les azulejos sont visibles dans toute la ville et dans les bars proches de Las Ventas sont stockés les motifs taurins et les scènes du toreo.On a voulu que l’affiche reste imprégnée de cette merveilleuse tradition visuellement si belle et qu’elle fusionne avec l’histoire madrilène. On a inclus explicitement les motifs en céramique de la plaza qui décorent la chaquetilla des toreros, ainsi que les motifs ornementaux caractéristiques. L’Extremeño revient à Las Ventas après avoir ouvert la Puerta Grande le 4 juillet dernier pour avoir coupé trois oreilles. En outre, il a triomphé récemment à Séville en coupant deux oreilles, étant le seul torero à sortir a hombros cette saison à Madrid et Séville.Ce samedi, il se mesurera à un encierro de la ganadería salmantina de Garcigrande, partageant le cartel avec El Juli et Juan Ortega, étant sur le point d’afficher le second « no Hay Billetes » de la Feria de Otoño…(Communiqué)

in torofiesta.com

Séville: une vuelta pour Calerito

Plaza de toros de La Real Maestranza de Caballería de Sevilla. Neuvième de la Feria de San Miguel  . Novillos de Rocío de la Cámara et Cortijo de la Sierra (3  et 4) 

Una novillada sin opciones y tres 'tíos'
photo Arènes de Séville

JUAN PEDRO GARCÍA ‘CALERITO’, ovation et vuelta al ruedo après un avis. 

MANUEL DIOSLEGUARDE, ovation et silence.

JORGE MARTÍNEZ, ovation et ovation.

Un tiers de jauge COVID

Mayorga: triomphe de Juan Leal

Mayorga (Valladolid). Mardi. Festival. Novillos de López Chaves.

Joselillo, oreille; 

Pepe Moral, deux oreilles;

Juan Leal, deux oreilles et rabo;

 le novillero Pedro Andrés, oreille.

XXXIXe journées taurines biterroises

Tous les détails sur la programmation des XXXIXe journées taurines biterroises qui se dérouleront du 21 au 24 octobre…

bez28fx
bez28f
bez28h
bez28k
bez28g

Parentis, la novillada commentée par Richard Milian

Peut être une illustration de ‎texte qui dit ’‎ARÈNE ARènes រל ROLAnD PORTALIER 6 TOROS LA CORRIDA COMMENTÉE AVEC EXPERT EN TOROMACHIE CAP Tradition 1 CASQUE AUDIO ç‎’‎

SUIVEZ LA NOVILLADA COMMENTÉE PAR LE TORERO RICHARD MILIAN AVEC UN AUDIOGUIDE !Pour comprendre et apprécier la corrida, il faut connaître ses codes. Grâce à un système audio personnalisé, vous bénéficierez des commentaires avisés de Richard MILIAN, toréro français, de son regard en tant que professionnel et de sa proximité avec le toro bravo qu’il a affronté dans les plus grandes arènes de France et d’Espagne.Le maestro vous transmettra sa passion de la tauromachie à travers son regard et ses mots durant toute la corrida. Il murmura ses conseils à vos oreilles afin que vous puissiez comprendre la culture tauromachique et l’esprit taurin qui anime ce mundillo si particulier.Que vous soyez un novice de la corrida ou un afficionado, vous serez conquis par ce concept qui vous apportera bien plus qu’un commentaire, une culture taurine.Tarif : 5€Réservation sur https://urlz.fr/gvzY ou directement sur place le jour des novilladas.#Parentis#ParentisEnBorn#landes#hesteytoros#audioguide

Ecole Taurine Pays d’Arles : week-end taurin

Peut être une image de une personne ou plus et texte

Tienta à Boujan

texte et photos Hugues Bousquet

Les aficionados et leurs amis se sont retrouvés – dans le respect des normes sanitaires – nombreux (plus de 800) dans les arènes de Boujan sur Libron pour une tienta de vaches de la ganaderia Margé. Une « pré-feria » à celle de Béziers permettant aux organisateurs : le matador Tomas Cerqueira, TorosY Campo et le club El Mundillo de Béziers par les voix de Marin Laval et Frederic Blanc de remercier pour leur présence, non seulment les aficionados, mais aussi les nombreux partenaires qui soutiennent la tauromachie en terre Biterre, comme Gerard Abella maire de Boujan présent avec Didier Bresson maire de Cers.

IMG_0696
IMG_0701

Il appartenait à Tomas Cerqueira – rappelons qu’il est le second torero Biterrois – d’ouvrir la soirée face à une première vache, inapte pour une tienta, immédiatement renvoyée au « coral ». Et c’est face à une vache noble et infatigable qu’il démontra son savoir faire tant au capote qu’à la muleta… Lorsqu’on se souvient de son grave accident aux arènes de Mauguio en juillet 2017 : chapeau !

IMG_0705
IMG_0710

Le fosséen-catalan Maxime Solera, matador depuis cette année, qui connait bien le sable boujanais hérita d’une vache exeptionnelle. Trois charges parties du bout de la piste – plus de 20 métres ! –  suivies d’une lidia « de noblesse » inconstetée. Un régal pour Maxime et le public. Une vache donc pleine d’avenir pour les Monteilles…

IMG_0723
IMG_0724

C’est le mexicain José Miguel Areillano – avec un brindis à Christian Parejo – cloturait la soirée avec une vache compliquée attirée davantage par le novillero que par la muleta, dommage car José Miguel a du savoir faire. Bousculades, tant pour le mexicain que pour les éleves de Béziers et du CFT de Nîmes

Après une telle fin d’après-midi souhaitons que les projets des trois organisateurs pour la rentrée se concrétissent.

Festival Mont de Marsan

Mont de Marsan,Dimanche 26 Septembre 2021? Festival Hispano-landais organisé pour l’anniversaire de la SOPECAL

Pour la partie espagnole

Deux novillos avec picador d’Alma Serena (1er et 2nd ) et un eral non piqué  de Malabat (3ème) pour

Dorian Canton : une oreille

Jean Baptiste Lucq : une oreille

Juanito : une oreille

Six piques, piqueros Juan Manuel Sanguesa et Laurent Langlois

Cuadra Bonijol

Président : Marcel Garzelli

400 personnes environ

Soleil et douceur de début d’automne

Pour la partie landaise

7 vaches nouvelles sans corde de la ganaderia Alma Serena ont été écartées et sautées par les toreros des cuadrillas Alexandre Duthen et Bertrand Lafaye , toutes deux rattachées à la ganaderia Dargelos.

Pour fèter les cinquantes ans de son enteprise, Henri Tilhet , grand aficionado et tauromache landais a organisé aux arènes du Plumaçon un festival regroupant les deux tauromaxhies.

De la partie espagnole on retiendra la faena de Jean Baptiste Lucq face à un exigeant novillo d’Alma Serena et pour la partie landaise la prestation de Baptiste Guillé face à une solide coursière du même fer.

TR

© 2021 Corridasi - Tous droits réservés