Plaza de toros de Las Ventas de Madrid. Dixième de la Feria de San Isidro. Plus de 1/2 arène. (13. 500 spectateurs). Toros de Arauz de Robles. Un sobrero de Chamaco (1º tris).

• JOSELITO ADAME, ovation et vuelta al ruedo aprsè avis

 PEPE MORAL, silence après deux avis et silence après deux avis

 ÁNGEL TÉLLEZ, vuelta après pétition et avis et ovation après avis

Corrida forte et astifina darmure, la plupart mansos, violents et diffcicles à contenir.Changement deux fois du premier toro pour Joselito Adame qui a finalement hérité d’un toro de Chamaco.
Faena très volontaire et engagée. Ferme, tranquille le mexicain cite de loin et impose sa manière de voir à ce toro  qui dure et que Joselito appelle de loin.  Bonne épée à la deuxième tentative  qui lui enlève une oreille méritée.Grande ovation.
A son second ennemi( ici le mot n’est pas trop fort, Joselito Adame est percuté à pleine vitesse par le toro castaño qui l’envoie en l’air et le matador retombe sur la tête, on craint le pire à ce moment là.   Groggy il reprend le combat et mène une faena d’un mérite extraordinaire puisant dans ses réserves de courage et de volonté il tue à la deuxième tentative d’une entière. Grosse pétition de vuelta qu’il fera  lentement, avant de rejoindre d’abord l’infirmerie puis l’hôpital San Francisco pour des examens radiologiques plus approfondis. Ovation, Vuelta triomphale.
Pepe Moral a beaucoup bataillé pour rattraper les capes et les mulets qui s’envolaient.. maladroit jamais dans le sitio il a passé un mauvais moment, sauf à l’estocade du5éme.Sifflets 2avis, silence.
Angel Tellez s’est donné à fond , méritant une vuelta très apllaudie à son premier , et ovation au second après un avis.Vuelta et salut.
Dans le callejon Sergio Aguilar, Miguel Martin, Miguel Abellan, Luis David Adame, Alejandro Adame.Dure,  dure, soirée.

Jean François Nevière